Le phare de l’île vierge, un incontournable du pays des Abers

L’île Vierge, Enez-Werc’h en breton, est un petit îlot de 7 ha au large des côtes bretonnes, à la limite de la Manche et de la mer Celtique. Elle se trouve exactement à 1,4 km de la pointe de Kastell Ac’h, à Plouguerneau. Elle est aujourd’hui totalement déserte, mais comprend 2 phares : l’un construit en 1845 et l’autre plus grand en 1897.

Si vous n’avez pas peur de vous retrouver seul sur une île déserte, embarquez pour l’île Vierge à 1h 30 minutes du camping Nature & Résidence Loisirs Le Kervastard et découvrez le plus haut phare de pierre d’Europe !

Le phare de l’île Vierge : Histoire

Sur l’île Vierge, au nord du Finistère, se dressent 2 monuments imposants perceptibles de loin : 2 phares qui veillent sur le large. Le premier phare fut construit entre 1842 et 1845 en pierre de taille et moellons de granit. Il est constitué d’une tour carrée haute de 33 mètres et d’une base à 2 étages qui accueillent les logements des gardiens. Avec une portée de 14 miles et un feu fixe blanc, le phare manquait de puissance et devenait peu efficace pour guider les marins, d’où l’intérêt d’un nouveau bâtiment. Aujourd’hui, la tour blanche est utilisé en tant qu’amer.

Entre 1897 et 1902, un deuxième phare fut érigé pour être plus performant sur la route des phares. Avec une tour haute de 82,5 m, il est le plus haut phare d’Europe et le 4ème plus haut du monde. Ce deuxième bâtiment est doté d’une portée de 27 miles, soit 52 kilomètres, et d’un feu blanc qui clignote toutes les 5 secondes, afin de balayer tout le nord du Finistère.

La tour à triple paroi, tronconique à l’extérieur et cylindrique à l’intérieur, est entièrement réalisée en pierre de taille en granit de Kersanton pour résister aux intempéries. L’intérieur est couvert de 12 500 carreaux d’opaline pour une finition impeccable. Il n’y a pas moins de 397 marches pour atteindre le sommet et la lanterne, dont 360 marches suspendues en pierre de taille également. Le phare offre une vue imprenable sur toute la côte et les îles avoisinantes.

En 1956, le phare de l’île Vierge fut électrifié au moyen de groupes électrogènes auxquels furent ajoutées deux éoliennes en 1967. Ces dernières seront démontées en 1994. En 1983, il fut installé une machine de rotation électrique en remplacement à celle à entraînement par poids. En 2010, le phare fut automatisé, puis télé-opéré depuis le phare du Créac’h sur l’île d’Ouessant.

La dernière relève de gardiens a quitté l’île le 20 octobre 2010. Depuis, elle est déserte. À partir de 2021, l’ancien phare sera transformé en un gîte d’une capacité de dix personnes pour accueillir les visiteurs et les touristes qui cherchent à passer plus de temps sur l’île.

Si vous êtes à la recherche d’un moment de solitude et de tranquillité au large de la mer d’Iroise, séjournez dans l’île Vierge et profitez d’un panorama incontournable sur le pays des Abers !

Depuis 2011, le site de l’île Vierge est classé au titre des monuments historiques, ainsi qu’espace naturel Natura 2000.

Le phare de l’île Vierge : Infos pratiques

Accès :

À marée basse, vous pouvez accéder à l’île Vierge à pied. À marée haute, vous pouvez soit y aller en louant un Kayak sur mer ou par bateau.

Au départ du Port de l’Aber Wrac’h ou de la pointe du Castel Ac’h Lilia Plouguerneau, les vedettes des Abers assurent le transport jusqu’à l’île Vierge. La structure propose même une visite guidée du phare de l’île Vierge en compagnie d’un guide de l’Office de tourisme des Abers. Pour en connaître davantage sur les tarifs et les horaires des traversées, contactez la structure au 02.98.04.74.94 ou visitez leur site officiel : http://www.vedettes-des-abers.com

Tarifs :
Il s’agit des tarifs de visite du phare de l’île Vierge hors frais de transport.

Gratuit pour les – 7 ans.
2 € pour les 7 à 11 ans, les demandeurs d’emploi, les étudiants et les personnes en situation d’handicap.
3,50 € pour les + 12 ans.
10 € pour une famille composée de 2 adultes et 2 enfants.

Consulter tous nos articles